OI – Osmose inverse

Parmi tous les procédés de filtration, l’osmose inverse est celle permettant d’atteindre la meilleure qualité de perméat. Par rapport à des filtres conventionnels, la membrane d’osmose inverse n’a pas de pores autorisant le passage des pollutions contenues dans les eaux usées. Elle est donc capable de retenir non seulement des matières colloïdales en suspension mais aussi des matières organiques et inorganiques complètement dissoutes.

A cette fin, une part de l’eau, le « perméat » tel qu’on le nomme, est, du fait de la pression, forcée à traverser la membrane. Les composants de l’effluent retenus restent dans le « concentrât ». La répartition des deux flux peut être influencée par le niveau de pression et par le type de membrane choisi.

Aujourd’hui, il existe de nombreux types de membrane sur le marché, se différenciant par leur capacité de rétention de différentes substances des eaux usées. WEHRLE choisit le type membranaire en fonction des exigences de traitement pour assurer le rendement de perméat le plus haut possible et, en même temps, une basse consommation d’énergie.

Grâce à l’osmose inverse, le perméat atteint un haut degré de pureté. Cette technologie est traditionnellement utilisée pour le traitement d’eau potable ou la production d’eaux de chaudières. Dans le traitement des eaux usées, elle est utilisée non seulement en tant que traitement de finition après un traitement biologique mais aussi en tant que traitement direct des eaux usées fortement chargées, comme par exemple les lixiviats. Il s’agit d’un procédé de séparation pure de matières, il faut donc trouver une solution appropriée pour le concentrât.

Disponibilité immédiate
WEHRLE fournit des unités d’osmose inverse préinstallées en skid ou clés en main en conteneur de fret maritime. Si nécessaire, tous les composants peuvent être installés à l’intérieur des conteneurs de telle sorte qu’il ne faille pas de bâtiment pour l’exploitation et que la station soit disponible immédiatement après raccordement des conduites d’entrée et de sortie.

Traitement des effluents flexible
Le volume et le degré de pollution des eaux usées peuvent souvent varier. La capacité de la station d’osmose inverse peut être réglée de manière continue entre 30 % et 100 % du maximum de la charge hydraulique. S’il existe des exigences particulièrement hautes relatives à la qualité de sortie, le traitement peut aussi se réaliser avec plusieurs étages. WEHRLE offre des stations générant du perméat trois fois filtré. Dans les temps de basse charge de l’entrée, les étapes supplémentaires peuvent être by-passées afin d’économiser des coûts d’exploitation.

Coûts de remplacement de membranes peu élevés
WEHRLE utilise normalement des membranes d’osmose inverse sous forme de modules spiralés car cette construction permet la disponibilité de la plus grande surface membranaire sur un petit espace. Aujourd’hui, les membranes spiralées sont produites par différents fabricants. Il n’existe donc pas d’engagement à l’égard d’un fournisseur particulier en cas de changement de membranes.

Maniement facile
WEHRLE fournit des unités d’osmose inverse offrant un degré d’automatisation et une facilité d’exploitation plus élevée que les produits de la concurrence. Les stations sont généralement équipées d’une interface graphique permettant de surveiller tous les paramètres essentiels du procédé et d’activer toutes les fonctions de contrôle importantes. Sur demande, les stations sont équipées d’autres fonctionnalités facilitant l’exploitation de la station : contrôle à distance, nettoyage des membranes entièrement automatisé, notification par SMS,…